VEF Blog

Titre du blog : Iris se marie
Auteur : Irissou
Date de création : 17-05-2010
 
posté le 04-04-2011 à 12:41:55

Tu t'es vu quand t'as bu ou tout l'art de festoyer dignement sans ressembler à deux étudiants anglais le jour du May Ball

Tous ceux qui ont eu l'occas de passer quelques années d'études sur la perfide Albion le savent : le vendredi soir l'étudiant anglais se transforme en outre à n'importe quoi : bière, Vodka Red Bull, voir alcool à 70 degrés piqué dans l'armoire à pharmacie en cas de fin de mois difficile. L'idée étant d'atteindre une taux d'alcoolémie suffisant pour supporter de faire la queue en nuisette Top Shop devant la boîte en plein mois de décembre (comme ça on n'a pas à payer le vestaire). Mais la grande classe internationale est atteinte le soir du May Ball lors duquel la nuisette cède la place à la robe à froufrous (à Oxford en tout cas). Le 2 mai au matin alors que vous, petite joueuse qui s'est couchée aprés sa 12 ème margarita seule ou avec un type (ou deux mais pas plus) dont vous connaissez au moins le nom du collège, vous tirez péniblement du lit et branchez votre pilote automatique pour vous rendre jusqu'au Tesco afin de vous réapprovisionner en chips au cheddar, vous croisez au bord de la route des hordes de zombis en smokings crados et robes de fées déchirées portant les peu ragoûtantes traces des activités de la veille. A ce moment là vous pensez fort à votre maman qui vous imagine entourée de clônes proprets de Daniel Radcliffe et Emma Watson...

 

Avant

 

Aprés ( version soft)

 

 

 

 

Imprégnée de ces images fortes de ma jeunesse, dans mes pires cauchemars pré-nuptiaux je me laissais tellement aller le jour de mon mariage que je me mettais à gueuler sur les serveurs et à vomir devant tous les invités. Les conséquences étaient  funestes :  humilié, mon mari prennait le premier vol pour Rome afin de demander l'annulation du mariage à Jean-Paul II en personne ;  mon père me deshéritait et je finissais recluse dans un couvent de carmélites lapones ( c'est déjà pas trés causant une lapone alors une carmélite lapone...) pleurant la perte de mon cher amour, de ma dignité et accessoirement de mes escarpins Prada ( il paraît que ces pauvres nonnes n'ont même pas droit à ça et aprés l'église s'étonne que les couvents soient désertés !).

 

Finalement, le jour J j'ai largement bu mon lot de champagne ( c'est mon mariage quand-même !) mais je me suis trés bien tenue, l'amoureux aussi et nous étions frais comme des gardons lorsque nous avons finalement quitté le dance floor bras dessus bras  dessous marchant vers le soleil levant...suivis de prés pas mon cousin de 18 ans qui ne savait plus où il était sensé dormir et pour qui la suite nuptiale semblait être une solution de remplacement idéale, bouffon va !

 

Alors voici ma petite recette perso pour profiter de la fête sans ressembler à Kate Moss à l'heure où elle perd sa culotte et sniffe sa terracotta:

 

- Pas (trop) d'alcool la veille et si on a tendance à avoir l'estomac en vrac pas de vin blanc ;

 

- Pas d'alcool avant le cocktail ;

 

- Avant la première coupe de champ on mange;

 

- Champagne et vins sont vos amis. C'est pas le soir des cocktails et encore moins des tequilas frappées ( bon sauf si c'est le thème du mariage mais dans ce cas je ne peux rien pour vous...) ;

 

- Evitez les mélanges. Perso j'ai fait toute la soirée au champagne et j'ai juste un peu goûté le vin rouge ;

 

- Ayez une brosse à dents dans la trousse de secours pour une raison évidente ;

 

- Si vous sentez que vous commencez à partir : STOP ! vite une aspirine et une pose Evian de quelques heures ;

 

Et enfin, si le risque de boulette éthylique est externe : Belle-maman ? Tata Monique ? Votre témoin ? Choisissez leur un coach chargé de les expulser dignement de la fête avant que votre dîner de noce ne tourne à very bad trip (option +) ou Festen (option -).

 

Une dernière chose : votre mariage va réunir toutes les personnes que vous aimez et il est peu probable que ceux qui ont l'intention de conduire s'en tiennent à 2 ou 3 verres comme ils l'auront juré sur le parvis de l'église...alors moi je dis que l'option idéale c'est le logement sur place. A défaut un bus ou un service de chauffeur me semblent être une dépense prioritaire à inclure dans le budget prévisionnel de la noce.

 

 

 

 

Commentaires

ness_bxl le 05-04-2011 à 10:50:26
Excellent, l'article ! J'ai bien ri.


Je flippe trop à ce sujet là pour mon jour J. mais grâce à tes conseils je suis parée!

(j'avais une anecdote bibitive au sujet de mon seul mariage à ce jour, où j'étais la copine du témoin de la mariée tout de même (je n'ai pas des amis très mariage), mais je préfère m'abstenir, ça mérite largement le couvent lapon...
Djoudjou le 04-04-2011 à 18:59:47
Tu nous fais un poste sur la cagole aixoise ou le concours de la tenue la plus transparente...? Tu connais, non?