Iris se marie

Des idées de mode, déco et organisation pour des mariées ni nunuches ni cagoles

posté le 04-10-2010 à 12:03:37

Trendy Boda II

Toujours dans le cadre de ma remise à niveau en espagnol, j'ai fait d'énorme progrés. Par exemple j'ai compris que ce n'était pas le 3ème mariage de Cindy Crawford, mais celui de Mlle Gabriela avec un certain Christian, qui est un sacré veinard...

 

 

 

 

 

 

 

 

Faîtes un tour sur http://macarenagea.blogspot.com, vous ne le regretterez pas.

 


Commentaires

 

1. AmyPunky  le 04-10-2010 à 16:55:38  (site)

J'aime beaucoup sa robe. Très belle mariée !

2. Armelle la sauterelle  le 06-10-2010 à 10:17:29

Oh la la pour celle-ci aussi. Elles mangent quoi les espagnoles pour être aussi canons ?

3. Oscar Casin  le 22-08-2011 à 18:19:07  (site)

En effet la mariée est très belle, et la robe lui va à merveille.

 
 
 
posté le 30-09-2010 à 13:26:42

La robe d'occas du jour...

J'adorerais passer des heures à rechercher la robe ( sans perle) rare sur ETSY, mais au boulot je suis interrompue toutes les 3 minutes ( c'est intolérable ça d'ailleurs, il faudra que je me plaigne à mon boss) et une fois rentrée dans ma chaumière c'est le harcèlement des piou-piou qui commence. Alors je vais me contenter the scruter www.thedressmarket.net de temps en temps, histoire de vous proposer une robe sympa à 50 %.

 

Pour ou contre la robe de mariée d'occasion ? En voici un débat vraiment trés intéressant qui pourrait vous aider à relancer la conversation lors d'un dîner un peu plombé par une discu sur les retraites entre votre copain Boris, trader de son état, et votre copain jean-Mi , employé de La Poste...

 

Une fois n'est pas coutume, je n'ai pas d'avis tranché. Autant pour la bague de fiançailles, je suis radicalement pour la bague ancienne qui a une histoire et tellement plus de charme qu'une création moderne qui coûtera un bras à votre amoureux...autant pour la robe de mariée j'avoue que j'hésiterais. C'est un peu renoncer à cette robe unique créée juste pour vous (et sur vous)...et puis ça vous a un côté friperie, dépôt-vente qui sent la naphtaline (au mieux) ou le moisi ( au pire)...bref il faut bien le dire ça fait un peu "pauvre fille" et ce n'est pas trés glamour...OUI MAIS:

 

- c'est un passage obligé si on veut du vintage et vous connaissez plus glamour qu'une robe vintage, vous ?

ET

- c'est un passage obligé si on fantasme à mort sur Terence de D. Manivet mais qu'on a un budget de 1500 € max ( pas si mal comme budget dans l'absolu. Il paraît que c'est la salaire médian en France)

 

L'avantage de ce site ( la version mondialisée de feu "la bourse aux robes") c'est que, non seulement la robe vous est proposée à 50 % de son prix d'origine, mais en plus elle n'a pas toujours été portée soit parce que la mariée plaquée pour une pétasse 3 jours avant les noces ou pour cause de polichinelle dans le tiroir...Quelle que soit la raison, ce n'est pas votre problème et dîtes vous bien une bonne fois pour toutes qu'UNE ROBE NE PEUT PAS PORTER MALHEUR, UN DECOUVERT BANCAIRE SI !

 

Par ailleurs, certaines vendeuses proposent que vous veniez essayer la robe, ce qui est vachement sympa quand on pense que cette pauvre fille a été plaquée 3 jours avant son mariage et va devoir vous regarder essayer sa Terence toute neuve qu'elle est obligée de brader à moitié prix. C'est encore plus sympa s'il s'agit de la fille qui a un nourisson braillard grâce auquel elle fait un bon 42 et vous regarde essayer la robe de sa vie taille 36...

 

Terence, donc , en taille 8/10 est proposeée à 1300 €.

 

 

 

 

 


Commentaires

 

1. flori  le 30-09-2010 à 14:55:27  (site)

Alors moi je suis à fond pour!! Enfin depuis que tu affirmes que ça ne porte pas malheur... non sérieux c'est vraiment une bonne idée lorsqu'on n'a pas trop les moyens..

2. Auriane  le 30-09-2010 à 17:31:00

Alors moi j'ai fait ce choix pour une question de budget biensûr mais pas que...je ne voulais pas d'une robe à xxxx€ qui sert 10h et qu'on remet aussi sec dans son armoire et qu'on ne ressort que pour faire un déguisement à la petite et j'aime les choses qui ont une histoire (un peu comme la bague de fiançailles...la mienne vient d'un voyage en Inde...)
En plus je voulais vraiment une robe qu'on ne voit sur personne d'autre et je l'ai trouvé d'occas' sur un vide-dressing, une jolie robe Vanessa Bruno (210€) courte, en mousseline de soir blanche et tissu argenté et je ne regrette absolument pas mon choix (et elle ne sentait pas la naphtaline Clin doeil

 
 
 
posté le 26-09-2010 à 10:25:33

Où je vous parle de mon énorme coup de foudre pour Louise dentelle

Elle aime la dentelle, les broderies, les ballerines et les roses anglaises...on été faites pour se rencontrer. Malheureusement c'est une fille ( je fais pas les filles ;))), nous sommes déjà mariées et à nous 2 on a 4 enfants...elle à Toulouse, moi à Bruxelles...ça s' annonce bien compliqué ! Je me contenterai donc d'écrire un article sur elle. Elle c'est Stéphanie, Madame Louise dentelle, créatrice de robe de mariées surdouée de son état.

 

Quelques images pour appâter le chaland...

 

 

 

 

 

(Eglantyne ( ma chouchoute)

 

J'en ai contacté des stylistes depuis que j'ai commencé à écrire ce blog. Certaines plutôt sympas, d'autres plutôt pas du tout sympas ( pas sympa = pas d'article évidemment ;)))) mais jamais je ne suis tombée sur quelqu'un d'aussi charmant et disponible que la talentueuse Stéphanie.

 

Sa gentillesse et sa passion pour son métier pourraient même être une raison suffisante pour pousser la porte de Louise Dentelle ! Comme en plus elle propose de merveilleuses robes monogrammées à des tarifs ultra-compétitifs, je pense que toute future mariée toulousaine non lobotomisée va supplier Stéphanie de bien vouloir lui réaliser SA robe....Et qui est-ce-qui va pleurer de rage et de désespoir???? Pour une fois ce sont les parisiennes.

 

La parole est à Stéphanie :

 

Chaque robe est réalisée sur mesure, je propose 4 RV minimum pour chaque cliente:

1er RV: prise exacte des mensurations
2eme RV: essayage de la toile (robe réalisée en toile à patron)
3eme RV: essayage du modèle réalisée dans la matière définitive "en fil bâti" pour un ajustement parfait.
4eme RV: essayage final du modèle !

Mes tarifs: 800 euros prix moyen pour une robe courte et 1500 euros prix moyen pour une robe longue.
Le tout sur mesure bien sur! Je propose du haut de gamme "accessible" me semble t-il vu les prix et produits des grandes enseignes. 

 

Chaque modèle de la collection porte en général le nom d'une rose anglaise (que je conseille d'ailleurs pour le bouquet de la mariée): David Austin, Honorine de Brabant, Eglantyne, Albertine....

 

Albertine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Austin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ballerine

 ( ma deuxième chouchoute. Et oui Steph pourrait même me faire aimer les robes bustier ;))

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglantyne

 

 

 

 

Honorine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Volantine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je réalise aussi des voiles sur mesure 

 

 

 

Chaque robe est brodée d'un monogramme: LD (Louise Dentelle) pour les modèles de la collection et le monogramme de la mariée bien-sûr  pour sa propre robe!


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'aime l'idée de personnaliser à l'ancienne chaque robe comme d'autrefois, au temps des trousseaux quand les jeunes filles confectionnaient leur linge.

 

Dans l'attente des fiançailles, les jeunes filles marquaient leur trousseau en brodant l'initiale de leur patronyme sur chaque pièce de linge. Dès qu'elles étaient fiancées, elles y ajoutaient l'initiale du nom de leur futur mari.C'est ce qu'on appelait chiffrer le linge! Linge que l'on se transmet aujourd'hui de mère en fille ou petite fille ... une tradition tout simplement....comme le mariage!


Je possède moi-même beaucoup de linge brodé de mes grands-mères, un trésor pour moi, le plus beau des souvenirs que je pourrai moi-même transmettre à ma fille (dans quelques années, elle n'a que 3 mois!).

Pour info, je collabore avec une brodeuse originaire de Toulouse et qui travaille à Paris pour la Haute Couture: mes broderies sont donc réalisées manuellement à l'aiguille ou au crochet de Lunéville (technique utilisée pour la pose de perles et sequins en Haute Couture).

Ma matière chouchoute: la dentelle bien-sûr et plus précisément le tulle point d'esprit ou tulle plumetis (modèle Ballerine)


Sinon en quelques mots mon travail de couture s'articule autour du pli et j'adore l'idée de détourner la petite jupe plissée !


J'obtiens ainsi de l'ampleur et du volume grâce aux plis creux, plis couchés, ou plis religieux...
tout en proposant une robe extrêmement légère, très agréable à porter, on est loin très loin de la robe avec jupon et cerceaux avec laquelle s'asseoir devient une mission périlleuse!!!


ex: la jupe du modèle Ballerine se compose de 96 plis couchés répartis autour de 12 volutes!


ex: la robe volantine est composée d'une dizaine de mètres de tulle brodé, plissé et assemblé à la main ce qui fait quand même au total ...66 plis creux !!!


Mes finitions: les ruchés (modèle Albertine),les incrustations de galons, entre-deux, les boutons perles....

Et pour finir, mes chouchous de toujours, mon inspiration: Boldini, Sorolla, Sargent

 

Stéphanie propose aussi des accessoires ( Broches/ headband/ voilettes), des faire-part, des coussins d'alliance etc...  

 

 

 

 

 

J'adore l'univers retro, raffiné et néanmoins trés moderne de Louise Dentelle qui va devenir, j'en suis sûr, responsable d'une hausse collossale des prix sur les vols Paris-Toulouse dans les années à venir...Voici un nouvel argument imparable pour presser votre amoureux de faire sa demande !

 

 

Louise Dentelle

Robes de Mariées et Accessoires sur mesure

www.louisedentelle.com

Tél 05 34 43 55 37

Tél 06 60 09 89 94

 

 

 


Commentaires

 

1. la petite fourmi  le 26-09-2010 à 11:48:55  (site)

Merci pour cette découverte, ces robes sont magnifiques. Et l'idée de broder les initiales est géniale. S'il pouvait y avoir plus de petits créateurs dans les régions comme Louise dentelle, beaucoup de mariées seraient moins désespérées! En plus à des prix tout doux pour du sur mesure.

2. Madame C  le 26-09-2010 à 11:54:15  (site)

Ohlala ! Je suis fan, archi-fan !! Et cerise sur le gâteau, une créatrice toulousaine. Merci cette trouvaille !

3. flori  le 26-09-2010 à 16:53:47  (site)

Alors là bravo pour cette trouvaille!Je craque, et ses tarifs sont hyper compétitifs...Eglantyne est vraiment sublime

4. eloo  le 27-09-2010 à 19:40:27

J'en veux! Je les veux toutes ! Viens t'installer à Paris Stéphanie pleeeeeeaaaaaase !! Sourire

5. Penelopinel  le 06-10-2010 à 10:20:10

J'adore ton blog et je te remercie d'avoir découvert cette styliste toulousaine. J'habite à 100km de Toulouse mais je pense que ça vaudra la peine de faire le déplacement.

 
 
 
posté le 23-09-2010 à 09:46:34

Ohhhh Macarena

Quand la bloggeuse espagnole Macarena Gea se marie en Lagerfeld...ça me donne envie de danser sur mon bureau...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On découvre tous les détails de la fiesta sur le blog espagnol www.yalgoazul.com

 

 

 

 


Commentaires

 

1. flori  le 23-09-2010 à 10:22:00  (site)

C'est sublime!! La robe est vraiment démente.

2. celeste BXL  le 23-09-2010 à 15:37:58

J'en reviens pas de cette bombe. Et la robe , et les plumes dans les cheveux, et les boucles d'oreilles. Petite question : C'est une robe Lagerfeld pour Rosa Clara ?

3. Koarou  le 23-09-2010 à 16:07:51  (site)

Ohlala, quelle robe, quel goût ! Et en plus, ça sera jamais démodé je pense. Vite, sur son blog !

4. Madame C  le 24-09-2010 à 16:58:04  (site)

Je t'accompagne avec plaisir dans cette petite danse jubilatoire ! Cette robe est magique. Élégante, sobre et intemporelle. Et le blog de cette jeune dame, j'adore ! Merci pour ces jolies trouvailles.

5. wedmariela  le 25-09-2010 à 16:00:27  (site)

la robe, le serre-tête, les chaussures... j'en reste sans voix, c'est une pure merveille! en plus elle est belle et élancée

édité le 25-09-2010 à 16:01:33

 
 
 
posté le 20-09-2010 à 10:38:59

Julie et olivier- Un mariage sur mesure en 2 mois

Aujourd'hui je la boucle et je laisse la parole à ma copine Julie. Julie c'est vraiment la fille qui me fait penser que je suis une usurpatrice sur ce blog car s'il y a bien une personne qualifiée pour donner des conseils en matière d'organisation de noces c'est elle. En deux mois elle a organisé un des mariages les plus charmants que j'aie vus et ce n'est pas parce qu'elle avait emprunté le wedding planner de Jennifer Lopez. Ce que j'aime tout particulièrement dans le mariage de Julie et Olivier c'est la simplicité de la déco qui est raffinée sans être trop girly. Olivier a vraiment mis sa "petite touche personnelle" et ça donne un mariage qui leur ressemblait à tous les deux.
Juillet 2006 : des milliers d'années que j’en rêve, le papa de ma fille vient enfin de se lancer, il veut m’épouser !! Après mûre réflexion (un millième de seconde environ), j’accepte en larmoyant.
Mars 2007: Les mois ont passé, nous avons toujours dans l’idée de nous marier, l’été arrive, faudrait quand même se coller aux préparatifs, paraît que c’est super les préparatifs. J’avoue que l’idée de choisir des canapés en triangle ou en carré me laisse plutôt de marbre, tout ce que je souhaite c’est un mariage qui nous ressemble et qui évite les clichés éculés.
Aprés avoir écumé les sites de location de salles et écarté tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à un château de l’arrière pays aixois, notre première visite se porte sur un ancien moulin à huile, dans un petit village de campagne. A peine arrivés, c’est le coup de foudre. Un jardin parfait, un arbre immense et torturé en plein milieu, une salle voutée, une cheminée, l’ancien pressoir toujours présent. A l’étage quelques chambres pour pouvoir coucher les enfants … ainsi que les mariés, à la fin de la soirée. Nous sortons de la visite certains d’avoir trouvé l’endroit, leur date sera la notre, ok, on dit donc le 27 mai, c’est juste dans 2 mois, même pas peur. 
    

 

 

   

La robe

 

 

Le lundi qui suit, je bosse de la maison, en feuilletant quelques magazines de mariage offerts par une amie. Je m’arrête sur une robe, jolie. Allez, je me lance, j’appelle la boutique, demande s’ils l’ont, quels sont les délais, persuadée d’être hors course et de devoir me rabattre sur une robe de prêt à porter. La dame m’explique que ça ne marche pas comme ça, qu’il faut venir sur place, regarder, toucher, essayer, elle a justement une possibilité dans 45 minutes, ok, bougez pas, j’arrive. Une fois sur place, elle me demande de faire une sélection, je ne dois pas me contenter de la robe vue dans le magasine, il faut choisir plusieurs styles, matières … Après avoir tout scruté de près, j’ose désigner 3 modèles, la vendeuse se marre, me dit que 3 robes, c’est pas un essayage, m’incite à refaire un tour, me propose des modèles, ok, d’accord, je me laisse faire, après tout c’est pour mon bien. Me voilà donc en cabine avec près d’une dizaine de trucs sublimes, de tous les styles. Premier essai, ouais bof, deuxième, idem, 3ème, pareil … Objectivement elles me vont plus ou moins bien, mais je me sens toujours déguisée, déguisée en mariée, c’est le mot.

 

Et soudain, magie, j’essaie un modèle tout simple, je sors de la cabine, me vois dans la glace et m’exclame « oh, c’est moi, je me reconnais » devant la vendeuse hilare. Voilà, ça y est, j’ai trouvé ma robe, j’ai eu le déclic dont tout le monde me parlait et auquel  je ne croyais pas.

 


Paraît que je dois essayer les modèles qui restent,  je fais l’effort, mais je le sais, j’ai trouvé, me fiche de toutes les autres. Bon, une fois le défilé terminé, on passe aux choses sérieuses. Les trémolos dans la voix, je demande quels sont les délais de fabrication, essayant intérieurement de me convaincre que la vendeuse n’est pas une méchante perverse m’ayant laissé essayer la seule robe demandant 14 mois de fabrication. Elle m’explique qu’il s’agit en fait d’un modèle de l’année précédente, qui ne se fabrique plus. Je manque fondre en larme. Mais non, en fait c’est une bonne nouvelle, parce que le modèle d’expo me va, modulo quelques retouches qui sont tout à fait compatibles avec la date retenue, et cerise sur le pompon, elle est à moitié prix ! Je dégaine mon chéquier, et deux  heures après avoir passé ce coup de fil au hasard, voilà que j’ai trouvé et acheté ma robe. Samedi la salle, aujourd’hui la robe. Je crois que ça s’accélère méchamment et que ça prend forme carrément.

 

Qu'est-ce-qu'on mange ????

 

Maintenant qu’on a la salle et the robe, va quand même falloir penser à la boustifaille. L’idée est d’éviter le sempiternel foie gras/magret. Assez vite nous affirmons notre envie, chéri et moi, d’un repas aux petits oignons, il est dingue de fromage et voudrait un buffet énorme venu de ses alpages, je suis raide de chocolat, j’exècre les pièces montées, je rêve d’un gâteau de mariage très très chocolaté et surtout pas orné de figurines à notre effigie surplombant un ruban de pate d’amande « bibi et gigi pour la vie ». Nous voilà donc en quête d’un traiteur qui accepte un tel programme, et assez rapidement, nous trouvons notre bonheur, chez des pros qui en prime font bosser des personnes en réinsertion, se marier utile, en voilà une idée qui nous plaît. Après un nombre certain de dégustations chez le meilleur chocolatier de la ville, la proposition du cousin de nous obtenir des agnelles de Sisteron, ainsi qu’une négo bien sympathique avec notre restau libanais préféré, voilà le menu arrêté : mezzés en entrée, méchoui à suivre, orgie de frometons en provenance directe du fromager de belle môman, et gâteau chocolat/framboises fraîches tout comme je voulais. Ravis, nous sommes ravis !

 

La déco

 

Je me mets ensuite en tête de m’occuper moi-même de la déco. Une amie a utilisé de la tarlatane pour ses faire-part. J’adore ce tissu. Je décide d’en faire des photophores. Je veux une déco toute blanche, toute simple, des bougies partout, des fleurs, rien d’autre. J’invente un photophore simplissime, et comme je le trouve chouette, je passe un mercredi à en fabriquer une soixantaine.  Très fière de moi, je montre le résultat à tout le monde, jusqu’à ce que beau-papa me suggère gentiment de faire un essai, chauffe plat allumé. Au premier souffle d’air, le photophore s’embrase. Me voilà bien avancée, tout est à recommencer. Plus têtue que moi tu meurs, je refuse de renoncer à ma tarlatane chérie et ai l’idée lumineuse d’en recouvrir des verres à orangeade, c’est qui la plus forte ? !

 

 

 

 

 

 

Toujours dans l’idée de n’en faire qu’à notre tête, nous réfléchissons à des cadeaux pour nos invités qui changent un peu des ballotins de dragées. J’ai planté avec ma fille des pépins de citrons et de pommes il y a quelques mois, ça a bien poussé. Je décide d’offrir un pot avec un pépin sorti de terre à chacune de mes invitées. Ca va prendre des semaines, sans pouvoir être sûre du résultat, pas grave, je me lance, j’achète des dizaines de pots, les peins en blanc, les remplis de terre, et hop, un pépin dans chaque, on verra bien. Pour les hommes, et comme le promis est un amateur averti de whisky, on décide de donner le nom d’un whisky à chacune de nos tables et d’offrir une fiole à chaque invité homme. Mon amoureux se prend au jeu et scanne puis retouche une étiquette afin de la personnaliser. 

 

 

 

 

 

 

Pour la déco florale, nous demandons à belle maman de s’en occuper, elle prend des cours depuis des années, participe à des concours. Nous avons l’idée d’utiliser de vieux arrosoirs pour décorer les buffets, j’ai envie de pivoines, de lierre … Après quelques essais, j’adore le résultat. 



 

 

 

 

 

 

Je décide d’utiliser à nouveau la tarlatane pour les menus, ma maman m’aide, c’est du boulot, au final, un menu éventail écrit à la main. 




 

 

Dernière ligne droite

 

La date approche, le futur marié trouve in extremis sa tenue à Grenoble à l’occasion d’un week-end avec ses meilleurs potes. De mon côté, je fais quelques essais de chignons, toujours trop sophistiqués pour moi. Je finis par acheter une pique à chignon 2 jours avant le mariage, ainsi qu’un collier fantaisie, je me ressemble enfin, moi qui passe mes journées de boulot un stylo planté dans les cheveux pour les faire tenir.


Reste le bouquet, j’ai craqué sur un bouquet de deux énormes fleurs dans un magasine. Renseignements pris, les fleurs sont artificielles, je décide de m’en fabriquer un, avec juste deux pivoines et un peu de verdure venue de l’allée en bas de chez nous. Puisque j’y suis, je fabrique une couronne pour ma fille, le matin juste avant de partir à la mairie.   


 

 
   

 

27 Mai 2007, On a fini les derniers préparatifs à l’arrache la veille au soir, assez tardivement. Mais le jour J tout s’est déroulé à merveille et l’objectif d’un mariage nous ressemblant fut tenu. Les pépins de citron avaient fini par pousser, j’ai utilisé les pots comme marque place sur les table, un étui de bouteille de whisky pour se repérer, deux types de photophores dans des verres à orangeade, utilisés plus tard par nos amis pour venir nous entourer quand nous avons ouvert le bal sur les Floyd – un moment imprévu et très émouvant pour nous, une pivoine blanche en centre de table, du gros sel éparpillé sur la nappe avec des boutons de gypsophile planté dedans...

 

 

 

Du blanc, des bougies, tout comme on voulait !
 

 

Quelques photos de la sœur du marié pour finir, qui nous a permis de garder des souvenirs « vivants », pas posés et a vraiment bien rendu l’esprit et les émotions de ces moments magiques. 




 

 

 

 

 

 

 

  

 

 

 


Commentaires

 

1. Lenafrom sweden  le 20-09-2010 à 12:51:46

Bonjour,

J'ai découverte ta blog par une amie et je vais me marier à un français le été 2011. Ce sera dans le sud de France et j'aime bien ces photos de mariage que tu montres car souvent les decoratives sont trop "filles" et là j' aime bien les fleurs blanches et les bouteilles d'alcool.

2. celesteBXL  le 20-09-2010 à 13:03:16

On peut savoir quelles est la marque de la robe SVP ? Bravo pour la déco et je trouve les fleurs hyper réussies. Effectivement la touche masculine ( rare) est appréciable.

3. flori  le 20-09-2010 à 13:56:16  (site)

C'est sublime, des bougies, du blanc, quelle classe! Ça me donne envie de creuse le thème du blanc sur mon blog!

4. georgiaonmymind  le 20-09-2010 à 14:44:07

Un récit intéressant pour nous qui venons de décider de nous marier le 18 décembre...Si en 2 mois elle l'a fait en 3 mois ce sera "Finger in the nose" !!! Il n'y aura pas de pivoines malheureusement mais je retiens quelques idées, notamment la tarlatane.

5. julie_l  le 20-09-2010 à 19:48:20

Merci pour vos gentils commentaires et merci beaucoup à la maman d'Iris pour ce super blog pas coinçouille et plein d'idées.

Pour répondre à la question, la robe venait de Sonia B Créateurs, distribuée par Cymbeline.

6. sdelyon  le 21-09-2010 à 12:12:27

très très chouette, bravo: on a envie d'en voir plus!

7. Olivier_L  le 22-09-2010 à 23:24:54

En fait c'était vraiment sympa de pouvoir mettre ma petite touche. C'était une manière de m'approprier l'évènement, d'étre partie prenante.

8. gaspard  le 23-09-2010 à 09:49:59

Vraiment sympa comme récit. Je suis un peu las des mariages trop girly pompés sur les sites américains. J'aime bien la simplicité et le charme de celui-ci.

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article